Améliorer notre réseau routier

Dans la continuité des décisions prises par les trois Régions sous la précédente législature et sur proposition des Ministres Christophe Lacroix et Maxime Prévot, le Gouvernement wallon a adopté, ce jeudi, l’avant-projet de décret instaurant une redevance kilométrique pour les poids-lourds, qui entrera en vigueur début 2016. Une mesure qui ira de pair avec la suppression au niveau fédéral du système actuel de « l’Eurovignette ».

L’objectif de cette redevance vise à augmenter la contribution de ce type de véhicules à l’amélioration de notre réseau routier. En effet, une partie significative des recettes sera directement injectée dans l’entretien du réseau routier wallon. Cette mesure vise aussi à installer une équité de traitement entre les poids-lourds belges et étrangers de plus de 3, 5 tonnes.

La tarification de cette redevance kilométrique sera établie sur la base de trois éléments distincts : tout d’abord, le nombre de kilomètres parcourus. Ensuite, le poids du camion (trois catégories : entre 3,5 tonnes et 12 tonnes, entre 12 tonnes et 32 tonnes et plus de 32 tonnes). Enfin, on tient compte des performances environnementales du véhicule.

Les trois critères précités, la grille tarifaire et le réseau routier qui sera visé par cette mesure feront à présent l’objet d’une concertation au sein du Gouvernement wallon. Des discussions sont aussi  menées avec les secteurs concernés par l’installation de cette redevance et avec les deux autres Régions du pays qui instaurent également un prélèvement kilométrique pour les poids-lourds.

En outre, une étude socio-économique est en cours afin d’analyser l’impact de cette redevance sur l’économie wallonne et l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − trois =