Nouveau défi de taille : Bourgmestre de Wanze !

Ce 2 octobre 2017, j’ai prêté serment en tant que Bourgmestre de la commune de Wanze, ma commune, celle que j’aime, celle où j’ai toujours vécu. C’est aujourd’hui un rêve que je n’avais jamais osé rêver qui se réalise.

Je souhaite évidemment poursuivre la politique menée par mes prédécesseurs : empreinte de rigueur et de créativité, elle devra, au cours de l’année qui nous reste, mettre l’humain au cœur de notre action.

Devant l’avenir angoissant, les discours populistes et haineux de nombreux politiques dans le monde, en Europe mais aussi dans notre pays, notre population développe des comportements anxiogènes : nos concitoyens ont peur, peur du lendemain, peur de perdre leur emploi, peur pour leur sécurité et celles de leurs enfants.

La commune, et donc la politique communale, est le lieu où l’on peut retisser les liens entre les habitants (peu importe leur origine, leurs conditions socio-économiques…), où l’on peut lutter contre la fragmentation et l’individualisation. La commune peut et doit jouer le rôle de réconciliation. La taille de Wanze le permet encore : la proximité entre les habitants et ses élus est encore garantie. Sauvegarder ce bien constitue l’un de mes objectifs premiers.

Je m’engage à faire de la cohésion sociale, l’un des vecteurs majeurs de cette politique.  Avec le Président du CPAS, Xavier Mercier, sa fabuleuse équipe et les échevins et services concernés, nous allons travailler dans ce sens en allant puiser dans les compétences de la culture, de l’éducation, des sports et de la citoyenneté pour faire émerger de la personne ce qu’il y a de meilleur en elle.  Nous ne devons pas être dominés par nos peurs !

J’ai donc décidé d’une nouvelle compétence pour agir dans ce sens : il y aura désormais à Wanze un échevinat de la Solidarité.

La commune est aussi un lieu de dialogue, de concertation permanent et participative.  Wanze s’est lancée dans une politique assez ambitieuse en matière de respect de l’air, du climat et de l’énergie.

Alors qu’aujourd’hui certains veulent remettre en doute le réchauffement climatique, il est urgent que le pouvoir communal, dans les limites de ses moyens budgétaires, et de ses compétences, puisse concevoir une stratégie intégrée en la matière.  Une priorité, au cours de l’année qui reste, sera accordée au climat.  Ici aussi, j’ai choisi de donner à un membre du Collège une nouvelle compétence : celle du Climat.

C’est un défi énorme qui m’est confié et je promets à tous les Wanzois et les Wanzoises d’honorer cette confiance qui m’est accordée aujourd’hui et de toujours œuvrer avec humilité, volonté et détermination dans leur intérêt à tous !

Christophe Lacroix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + quatre =